Philippe Geluck pense à quitter la Belgique. Cela ne rappelle-t-il pas l'exode de bien des intellectuels allemands dans les années 30?

L'illustrateur du Chat n'hésite pas à faire la comparaison avec le système fasciste allemand. Quand un esprit aussi fin et subtil que Philippe Geluck ose s'exprimer de la sorte, c'est que vraiment quelque chose ne va plus en Belgique. Ci-dessous un extrait du texte dans Le Soir qui reprend les propos tenus par Geluck dans Télémoustique.





Qu'est-ce que le fascisme ?


Le fascisme a plusieurs visages. L'Observatoire des Phobies Agresssives (Opha) les classe en deux grandes catégories : les fascismes GENOPHOBES et les fascismes CULTUROPHOBES.

Le racisme, l'anti-sémitisme, l'éthnophobie, le sexisme font partie des génophobies.
La xénophobie, l'islamophobie, la haine des laïcs, la haine des autres cultures, la haine des autres langues, la haine sociale sont regroupés sous le vocable de culturophobie.

On comprend que la division conceptuelle se base sur la différence entre l'acquis et l'inné. Des phobies se concentrent sur des aspects culturels, d'autres sur des différences génétiques.

Le fascisme se construit en grande partie sur des peurs. L'entre deux guerres (1918-1939) fut le théâtre de très nombreuses expériences politiques fascisantes. Toutes ne furent pas construites sur des bases identiques. Nous allons maintenant décrire brièvement quatre formes différentes de fascismes : le fascisme italien, le fascisme espagnol, le communisme stalinien et le nazisme.

Le FASCISME ITALIEN est essentiellement sociophobe et expensionniste. Il combat les classes ouvrières communistes et veut coloniser une partie de l'Afrique. C'est un fascisme essentiellement CULTUROPHOBE qui émerge sans grands conflits sociaux et qui est soutenu par une majorité de la population pendant +/- 25 ans.

Le FASCISME ESPAGNOL prend le pouvoir après une longue guerre civile. Il n'est soutenu que par une partie de la population, celle de son camp. Par définition, il est CULTUROPHOBE, puisque il combat un ennemi intérieur. Il n'a pas de visées expansionnistes. Il a survécu pendant 40 ans et s'est exporté en Amérique du Sud (les dictatures).

Le COMMUNISME STALINIEN (Russie) est un fascisme de "gauche". Il a pratiqué des massacres très importants, il a obligé des populations entières à se déplacer, il a mis en place des politiques sur base de considérations ethniques. Le communisme stalinien est un fascisme plutôt CULTUROPHOBE mais également GENOPHOBE. Il s'est maintenu pendant 30 ans au pouvoir (1923-1953)

Le NAZISME ALLEMAND est un fascisme du "centre". Il intégre des valeurs de gauche et des valeurs de droite. Il s'est installé de manière démocratique et n'a jamais été contesté par la population. Même si Hitler et ses sbires n'ont plus jamais organisé d'élections après avoir été élus, il est cependant fort probable qu'ils les auraient gagnées haut la main s'ils les avaient organisées. Le fascisme allemand s'attaque aux ennemis intérieurs minoritaires puis aux ennemis extérieurs. Il pratique une double politique, sociale-démocrate pour les Allemands et colonialiste (voire exterminaliste) pour les autres peuples européens. Il n'hésite pas à massacrer des populations entières sur des bases ethniques (Juifs, Tsiganes, Russes ...). C'est le fascisme le plus violent des quatres. Il a commis des génocides (la Shoa ...), des crimes contre l'humanité. Il est évidemment GENOPHOBE (antisémite ...). Il fut au départ également CULTUROPHOBE (anti intellectuels, anti communsites ...) vis-à-vis des individus non récupérables. Ce régime est resté 12 ans au pouvoir.

S'il fallait coter la virulence de ces fascismes sur
10, nous obtiendrons : (1 étant la cote la moins grave et 10 la plus grave - ces cotes n'ont qu'une visée pédagogique - nous mettons une majuscule aux différents mouvements non pas par respect mais pour bien signaler que ce sont des mouvements inscrits dans l'Histoire)

- 10/10 pour le Nazisme (Allemagne) ;
- 8/10 pour le Stalinisme (Russie) ;
- 6/10 pour le Franquisme (Espagne)
;
- 5/10 pour le Fascisme italien ;

Par comparaision, voici quelques autres fascismes :

- 6/10 pour le Pinochisme (Chili);
- 2/10 pour le Macartisme (USA 1950) ;
- 6/10 pour l'Apartheid (Afrique du Sud);
- 0,5/10 pour le Thatchérisme (Grande Bretagne) ;
- 2/10 pour le Lepenisme (France) ;
- 7,5/10 pour le régime de Vichy (France - 1940) ;
- 4/10 pour le Monarchisme de l'Ancien régime ;
- 3/10 pour le Juridisme (ou gouvernement des juges);
- 6/10 pour l'Islamisme radical (Algérie, Talibans ...)
- 7,5/10 pour les collaborateurs du Nazisme ;

Et en Belgique :


- 3/10 pour le Rexisme (Belge) ;
- 2/10 pour le Vlaams Belang ;
- 1/10 pour la NVA.


Conclusion :

La NVA fait partie des fascismes les moins virulents, mais elle en fait quand même partie. Ce ne sont pas ses postions séparatistes qui sont fascistes, ce sont ses visées sur Bruxelles. Pour rappel, la NVA a affirmé (dans la Libre Belgique) qu'il fallait détruire les instituions bruxelloises, qu'il fallait diminuer le financement de Bruxelles et qu'in fine Bruxelles était une ville flamande comme les autres. La NVA propose la co-gestion de Bruxelles dans un premier temps avec la Wallonie. Mais pas pour longtemps puisque la NVA est séparatiste.



 



La NVA est un parti fasciste. Bart De Wever veut l'anschluss de Bruxelles. Il faut mettre en place un cordon sanitaire contre la NVA.

Bart De Wever récupère tous les votes séparatistes en Flandre. Le Vlaams Belang (ex-Vlaams Blok) perd des plumes ; son avenir est peut-être en jeu. Pas de regrets, il a été démontré à suffisance que le Vlaams Belang entretenait des relations intimes avec l'extrème-droite. Mais qu'en est-il de Bart De Wever? Est-il fasciste ? D'aucuns, au Nord comme au Sud, le contestent.

Bart De Wever serait donc un démocrate. Sa présence aux côtés de Jean-Marie Le Pen ne serait que pur hasard.Quand le SPa et le CD&V affirment que la NVA est un parti démocratique, c'est aussi pour légitimer leur majorité à la Région Flamande (le gouvernement de la Région flamande est composé d'une coalition NVA-SPa-CD&V). Quand le PS considère la NVA comme fréquentable, c'est peut-être aussi pour mettre en place une majorité "Olivier + NVA +MR").

Pourtant, les intentions de la NVA et de son président sont claires : il veut annexer Bruxelles, détruire la Région bruxelloise et appauvrir sa population. Il ne s'en cache même pas!!

Sur base de l'idéologie du "Verbinding" (le lien), De Wever considère que le droit du sol pemet toutes les exactions à l'encontre des Bruxellois. Pour rappel, le wooncode (un peu raciste) base sa sélection sur le lien existant entre le candidat et la région où il veut habiter.

Il existe pour la NVA un lien inaliénable entre le sol bruxellois et le peuple flamand. Ce lien, d'autres l'avaient déjà énoncé à d'autres époques, dans d'autres contrées. L'Anschluss de l'Autriche voulu par l'Allemagne hitlérienne disait la même chose : "anschluss" signifie lien et non annexion. Les fascistes allemands ont inventé la propagande politique moderne, le terme choisi était subtil et ambigu à souhait. Il ne fallait pas apparaître comme trop agressif.

La NVA n'était officiellement pas fasciste jusqu'à présent. Elle n'était "que" séparatiste. Cependant les déclarations de Bart De Wever sur l'annexion de Bruxelles démontrent ses liens avec des pratiques anti-démocratiques et fascistes. Le pas a été franchi, les masques sont tombés. La NVA et De Wever veulent l'anschluss de Bruxelles.

Il est urgent que les partis politiques et que la population, bruxelloise, wallonne et flamande, prenne conscience du caractère fasciste de la NVA.
Si la NVA revenait sur ses déclarations concernant Bruxelles, alors on pourrait reconsidérer notre position sur son caractère fasciste.

 



 

 














Des commentaires subjectifs sur base d'une revue de presse

2 juillet 2010
18 juin 2010
9 juin 2010
2 juin 2010
26 mai 2010
19 mai 2010



 



Tous les articles, toutes les photos de la revue de presse viennent de l'un des médias ci-dessus. Nous ne mentionnons pas l'origine de tel ou tel article à côté de celui-ci car cela n'a que peu d'intérêt. Nous ne faisons en effet pas une analyse systématique des lignes rédactionnelles. Ce n'est pas notre objectif. Si nous reproduisons une partie de l'article d'origine (photo comprise), cela ne vise que notre travail d'analyse critique de l'actualité communautaire belge.


 

 

{tableau 2}

 

Plan non exhaustif du site

Les fichiers de base    
brussels dossiers.htm revue de presse table matières.htm brussels 09.htm
brussels 10.htm ecolo ps mr cdh fdf.htm brussels 07.htm
NVA parti fasciste.htm brussels 03.htm revue de presse table matières 01.htm

Le résumé de la semaine
(revue de presse) 9 juin 2010
Le résumé de la semaine
(revue de presse) 2 juin 2010
Le résumé de la semaine
(revue de presse) 26 mai 2010
 
       
fdf clerfayt.htm open Vld Vanhengel juin 2010.htm BHV convocations.htm  
CDNV Thysen.htm ecolo javaux juin 2010.htm BHV mr ps disputes.htm  
Politologue Faniel.htm PP Modrikamen juin 2010.htm BHV de wever.htm  
bruxelles finances.htm cdh Milquet juin 2010.htm Maingain méthode Dehaene FDF.htm  
cdh Milquet juin 2010.htm bruxelles economie.htm BHV bourgmestres flamands.htm  
CDNV leterme.htm mr michel juin 2010.htm Belgique manifestation indépendance de la Flandre.htm  
ecolo javaux juin 2010.htm fdf maingain juin 2010.htm De Croo elections 2010 BHV.htm  
ps picque.htm flandre 1er ministre.htm    
nva de wever.htm